le ptit forum des gens sympas

un ptit forum ou (j'espere pas trop de coup de gueule) ou le flood la discute serieux pourrons s'associcier parfaitement
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une histoire puissante !

Aller en bas 
AuteurMessage
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyVen 4 Nov à 12:36

Bon, ben on y va ! J'ai fini mon roman, et j'ai commence a le taper : donnez les critique styliques si vous le voulez, et n'oubliez pas de commencer la suite (je vous sers tout le prologue !)...ca risque de vous faire rire, quand l'histoire paraitra ! Very Happy:D loul

C’était un soir de novembre. Valentine, une jeune fille aux cheveux couleur charbon et aux yeux d’émeraude, grande et légère, marchait d’un pas lent, maugréant sous le ciel étoilé. L’allée dans laquelle elle errait semblait déserte. Elle était parfaitement semblable à toutes les autres de cette morne ville : les maisons étaient collées les une aux autres, et, devant leurs façades décrépies, un petit jardinet qui, dans les jours estivaux, exposait des arbres qui, de leurs vertes feuilles montant vers le ciel, essayaient de toucher le soleil, sans pour autant faire ombre aux marguerites, roses, bleuets, jeunes pousses et fleurs qui décoraient les racines en se balançant sous un doux vent. Même le petit muret de briques rouges ne délimitait pas ce joyeux sanctuaire : des branches fleuries passaient par-dessus, penchant leur bienveillante gaîté sur la rue, et de petites plantes croissaient sur la pierre même des dalles du trottoir. Mais, en ce triste hiver, les toits disparaissaient sous la neige scintillante, et les branches des arbres morts supportaient ce fardeau péniblement. La blanche et étincelante masse éteignait la joie, et affaiblissait jusqu’au cœur du soleil.
Après avoir cheminé quelques pieds durant, la jeune fille arriva enfin devant son domicile, haute baraque grise, exactement semblable à tant et tant d’autres maisons.
La jeune fille laissa ses pensées au vagabondage. Depuis la rentrée scolaire, Valentine avait goûté à l’amère perte. Chaque chose doit tôt ou tard s’équilibrer. Si un temps radieux s’installe plusieurs jours durant, la tempête tardive sera puissante. Si une paix durable est, il ne faut que s’en inquiéter. De même, si une année entière prodigue sourire et amitié, la suivante risque d’apporter diffamation et pleurs. Depuis septembre avaient commencé les jours de malheur. La jeune fille, qui s’était vue posséder le don de l’amour de la lecture, avait perdu tous ses livres, ouvrages merveilleux et respectables. Elle avait ensuite été victime de quelque machination et baisse de sa basse réputation, qui avait lentement dissolu son petit groupe d’amies. Fanny avait été la première à passer à l’ennemi. Puis l’avait suivi Géraldine. Et, en fin d’octobre, Myrabelle avait craqué. Lente et longue avait été la torture. Valentine avait cependant détecté la source de ces tristes événements : Fanny. Mourir pour les idées d’autrui, certes de mort lente, mais douloureuse, ne semblait pas en valoir la peine. Ce fut en début de novembre que le chat que notre martyre avait adopté pour se consoler s’étouffa. Il semblait que sa gorge avait été déchirée par le bec d’un canari qu’il avait avalé quelques minutes plus tôt. Aussi l’adolescente n’avait-elle pas été surprise en constatant la disparition de son oiseau de compagnie. Cependant, une compensation l’avait surprise. Bien que des dizaines de pages aient disparu, nombre de ses livres avaient retrouvé leur place dans les meubles de rangement. Ç’avait été une semaine plus tard que Valentine avait constaté les grosses rayures qui s’étaient installées sur la majorité de ses disques.
Mais tout cela, si étrange et désolant que ce puisse paraître, n’était qu’introduction du drame tragique qui s’était déroulé ce jour même ! Car, malgré la situation sociale détruite, un petit groupe avait encore gardé secrètement amitié et sympathie pour elle. Mais Alain, celui à qui elle avait offert son cœur, lui avait ce jour même tourné le dos. Il était pourtant intelligent, affectif, et solide. Un mystère tournait, vautour vorace, autour de sa trahison. Valentine ne comprenait pas de quels stratagèmes avait pu user son ennemie. Il était bon, et ne se souciait guère de la vantardise ou de la méchanceté nécessaire a la bonne réputation masculine, et qui résistait aux pièges de la société moderne. C’était un genre qui se perdait…un genre qui se perdait…
Elle repensait à la scène humiliante et aux insultes qui s’étaient échappées de sa bouche. Jamais n’avait-il été très estimé parmi les autres, et la cause en était sans doute son étrange parler que lui avait conféré l’amour de la lecture et des mots, mais ceux qui écoutaient les milles merveilles qui passaient par ses lèvres. Mais, ce jour-là, le miel s’était métamorphosé en venin, et l’amour en rejet.
Une larme coula. Elle s’écrasa sur le seuil de pierre glacée. Aimer et pleurer. Il pourrait sembler à certaines personnes que l’amour est synonyme de bonheur. Mais les sourires sous les plages ensoleillées et les rires au milieu des champs de fleurs abusent ces pauvres personnes. Beaucoup de chants narrent la tristesse, beaucoup de textes et moult vieux, pourtant, apprennent cette sagesse aux autres. Mais il n’y a que peu de gens pour écouter ce que chantent les chanteurs, radotent les débris ou tracent les écrivains.
La rue enneigée laissait peser sur elle un silence lourd de chagrin. Un silence si écrasant qu’il en devenait étouffant. Un silence qui pouvait même être qualifié d’inquiétant.
La jeune fille sortit la clef de sa poche et la glissa dans le mécanisme de la serrure. Le déclic résonna dans toute la rue, renvoyant longtemps des échos bruyants. La porte s’ouvrit en grinçant. Le hall d’entrée était plongé dans l’obscurité.
Le bruit d’une fontaine et de cliquetis métalliques planait dans l’air. Longeant les murs, Valentine s’avança, pas à pas, dans la maison. Elle s’engagea dans le sombre salon. Puis, dans la cuisine, elle crut distinguer quelque chose qui l’angoissa. A tâtons, elle chercha l’interrupteur. Les placards, fours, réfrigérateurs et équipements ménagers avaient été brutalement arrachés du mur et projetés contre la solide fenêtre. Les débris de bois, de verre et de vaisselle reposaient sur le carrelage brisé. Sale boue tapissant le sol, le contenu du réfrigérateur gisait, mélange d’œufs, de ketchup, de mayonnaise, de sucre, de farine, de sel, de levure, de café froid, de limonade, d’eau, de jus de fruit, de lait, de restes de spaghettis et d’autres aliments mêlés dans cette immonde bouillasse. La conduite d’eau, brisée, laissait monter un fin filet d’eau qui retombait tristement sur les couverts tordus et calcinés, expliquant l’origine du bruit qu’elle avait entendu en entrant.
Valentine recula devant cet horrible spectacle, une expression de surprise dans le visage, tandis que naissait en elle une interrogation futile :
Qui avait pu faire ça ?
C’est alors que la question prit un nouveau tournant :
Qui pourrait être soupçonné d’avoir fait ça ?
Et la réponse qu’elle trouva ne lui plut guère. Elle seule était suspecte. Elle était pétrifiée. Elle imaginait déjà les punitions et confiscations qui suivraient ces événements. Sa mère était très bonne, mais le moindre faux pas pouvait lui donner une grande sévérité. Un frisson parcourut son dos. Son sang se glaça. Son cœur fit une embardée. Sa respiration s’accéléra. Son visage pâlit. Elle chancela. Sans idée précise, elle se retourna.
Le salon était, quelques secondes auparavant, propre et très bien rangé. Mais une surprise lui conféra panique. Il gisait au sol, totalement démonté.
Figée dans un état de stupeur, elle n’avait ni entendu les grands éclats qui avaient explosé derrière elle, ni vu les grands rayons lumineux qui avaient frappé son dos. Les vitres étaient brisées. Les lames de verre jonchant le plancher calciné côtoyaient les débris de la table recouverts de suie. Les vaisselles exposées sur la cheminée avaient éclaté, rejoignant les planches parsemées de cratères. Les murs avaient été creusés d’énormes trous. Le poste de télévision avait explosé.
Et ce spectacle fit perdre tête à Valentine.
Elle retraversa le salon et le vestibule à toute vitesse, courut dans sa chambre et s’y enferma à double tour, puis se cacha sous les couvertures. Et c’est dans le stress qu’elle finit par s’endormir.

Il y avait un arbre doré aux fruits d’argent. Son tronc brillait de milles couleurs, comme si il avait été fait de diamants. Ses branches étincelaient et ses fruits lançaient de magnifiques reflets qui dansaient au milieu des rayons de lumière. Le soleil jouait entre ses feuilles d’un vert vif. Ainsi trônait l’arbre, au sommet d’une colline verdoyante, entourée de fiers chênes, vieux hêtres et jeunes pommiers.
Mais un furieux coup de vent se dressa soudain, manquant de déraciner l’arbre. Une parcelle de terre se dressa et dévia la puissance de la poussée aérienne. Elle s’effondra en même temps que le déplacement d’air. Alors gonfla l’astre solaire, et s’installa la nuit. Grande était la chaleur, et faible la lumière, si bien que seuls l’arbre et la boule restèrent visibles. Un éclair tomba du ciel, grondant d’une colère foudroyante. Il se posa sur l’arbre, et une des ramures prit feu. Les flammes étaient brûlantes, froides et n’éclairaient pas. Et l’arbre se tordait de douleur sous les motifs rougeoyants et dansants.
Mais revint le vent, chassant les ténèbres, cette fois. Un rayon de soleil passa au milieu des sombres noirceurs. Un ruisseau tomba du ciel et s’attaqua à la flambée.
Et le rêve prit fin.


(alors ?)
Revenir en haut Aller en bas
Eragon
le maitre du flood
Eragon

Nombre de messages : 1777
Localisation : en face du petit ecran!!!
Date d'inscription : 22/07/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyVen 4 Nov à 13:00

(pas mal du tout!!!
fla c'est pour la une m'sieur! Wink
loool!mais tu devrait peut etre,a tout asard,le diviser en deux:
-jusque "elle fini par s'endormir" -> 1er chapitre
-a partir de "il y avait un arbre" -> 2eme chapitre qui commence

c'est mon opinion mais tu fait comme tu le sens!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyVen 4 Nov à 13:04

Non, c'est pour laisser une touche mysterieuse a la fin Mr. Green ...alors, vous continuez l'history ?
Revenir en haut Aller en bas
Ettisantaf
Ancien et fondateur du forum
Ettisantaf

Nombre de messages : 15191
Localisation : Devant l'ordi ;p (Liège)
Date d'inscription : 25/06/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyVen 4 Nov à 17:15

Jusqu'à présent, c'est pas mal du tout ^^

Seule petite remarque : une de tes premières phrases est extrèmement longue. Tu répètes trois fois le mot qui dedans, et je dirais qu'il y a un peu trop de virgules.
Mais bon, j'dis ça, j'dis rien ^^ Razz

Et je vais me concentrer sur la suite ! Tu attends des paragraphes, ou juste une phrase ?

_________________
Une histoire puissante ! Wall21dm
L'animatrice déjantée, la modératrice très tolérante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptySam 5 Nov à 4:40

La longueur des phrases est-elle si lourde que ca ? Quand aux virgules, c'est pareil ? De toute maniere, tout ca est une question de style, et je ne compte pas le changer par la volonte !
J'ai deja contacte une personne qui est amie avec un editeur ! Je vous donnerai les coordonnees, j'ai un entretient dans un mois ! C'est peu pour tout taper, alors je passerai plus brievement !

A vous, SVP ! Mais, pas d'inquietude, de simples lignes, phrases, ou, si vous voulez, paragraphes, devraient suffire !
Revenir en haut Aller en bas
Ettisantaf
Ancien et fondateur du forum
Ettisantaf

Nombre de messages : 15191
Localisation : Devant l'ordi ;p (Liège)
Date d'inscription : 25/06/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptySam 5 Nov à 12:25

C'est peut-être une question de style, mais je trouve que ça rend la phrase un peu difficile à comprendre (au fait, c'est la phrase en elle-même qui a un peu trop de virgules dedans, le reste du texte est bon ^^)

_________________
Une histoire puissante ! Wall21dm
L'animatrice déjantée, la modératrice très tolérante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptySam 5 Nov à 19:43

Mechants ! Puisque personne ne veut continuer, vala la suite :


La jeune fille s’éveilla par un matin tardif. La lumière du soleil filtrait au travers des rideaux de lin. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait connu si agréable sommeil. Elle chercha dans sa mémoire les événements qui pouvaient expliquer une telle relaxation de quiétude décorée. Mais elle eut du mal à se souvenir des événements de la veille. Seul le rêve que la nuit lui avait offert lui revenait à l’esprit.
Elle se leva et entreprit de faire son lit. Et, pendant qu’elle effectuait cette manœuvre quotidienne, elle remarqua un détail intéressant. Les draps, qui dégageaient une odeur de frangipane, dissimulaient une feuille d’arbre aux reflets d’or et d’argent. Valentine fronça de ses noirs sourcils. La réflexion s’imposa à son esprit mal réveillé. Mais aucune conclusion ne se présenta.


J'irai pas plus loin !
Revenir en haut Aller en bas
esteban
le maitre du flood
esteban

Nombre de messages : 1267
Date d'inscription : 15/07/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyMer 9 Nov à 9:25

mais heu c'est trop long
Revenir en haut Aller en bas
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptySam 12 Nov à 6:56

(Et pourtant, je suis loin d'avoir fini...ca fait deux page word, j'en suis a la 18eme, et je suis loin d'avoir fini...dites donc...OK, alors on recommence Smile



Prologue


C’était un soir de novembre. Valentine, une jeune fille aux cheveux couleur charbon et aux yeux d’émeraude, grande et légère, marchait d’un pas lent, maugréant sous le ciel étoilé. L’allée dans laquelle elle errait semblait déserte. Elle était parfaitement semblable à toutes les autres de cette morne ville : les maisons étaient collées les une aux autres, et, devant leurs façades décrépies, un petit jardinet qui, dans les jours estivaux, exposait des arbres qui, de leurs vertes feuilles montant vers le ciel, essayaient de toucher le soleil, sans pour autant faire ombre aux marguerites, roses, bleuets, jeunes pousses et fleurs qui décoraient les racines en se balançant sous un doux vent. Même le petit muret de briques rouges ne délimitait pas ce joyeux sanctuaire : des branches fleuries passaient par-dessus, penchant leur bienveillante gaîté sur la rue, et de petites plantes croissaient sur la pierre même des dalles du trottoir. Mais, en ce triste hiver, les toits disparaissaient sous la neige scintillante, et les branches des arbres morts supportaient ce fardeau péniblement. La blanche et étincelante masse éteignait la joie, et affaiblissait jusqu’au cœur du soleil.
Après avoir cheminé quelques pieds durant, la jeune fille arriva enfin devant son domicile, haute baraque grise, exactement semblable à tant et tant d’autres maisons.
La jeune fille laissa ses pensées au vagabondage. Depuis la rentrée scolaire, Valentine avait goûté à l’amère perte. Chaque chose doit tôt ou tard s’équilibrer. Si un temps radieux s’installe plusieurs jours durant, la tempête tardive sera puissante. Si une paix durable est, il ne faut que s’en inquiéter. De même, si une année entière prodigue sourire et amitié, la suivante risque d’apporter diffamation et pleurs. Depuis septembre avaient commencé les jours de malheur. La jeune fille, qui s’était vue posséder le don de l’amour de la lecture, avait perdu tous ses livres, ouvrages merveilleux et respectables. Elle avait ensuite été victime de quelque machination et baisse de sa basse réputation, qui avait lentement dissolu son petit groupe d’amies. Fanny avait été la première à passer à l’ennemi. Puis l’avait suivi Géraldine. Et, en fin d’octobre, Myrabelle avait craqué. Lente et longue avait été la torture. Valentine avait cependant détecté la source de ces tristes événements : Fanny. Mourir pour les idées d’autrui, certes de mort lente, mais douloureuse, ne semblait pas en valoir la peine. Ce fut en début de novembre que le chat que notre martyre avait adopté pour se consoler s’étouffa. Il semblait que sa gorge avait été déchirée par le bec d’un canari qu’il avait avalé quelques minutes plus tôt. Aussi l’adolescente n’avait-elle pas été surprise en constatant la disparition de son oiseau de compagnie. Cependant, une compensation l’avait surprise. Bien que des dizaines de pages aient disparu, nombre de ses livres avaient retrouvé leur place dans les meubles de rangement. Ç’avait été une semaine plus tard que Valentine avait constaté les grosses rayures qui s’étaient installées sur la majorité de ses disques.
Mais tout cela, si étrange et désolant que ce puisse paraître, n’était qu’introduction du drame tragique qui s’était déroulé ce jour même ! Car, malgré la situation sociale détruite, un petit groupe avait encore gardé secrètement amitié et sympathie pour elle. Mais Alain, celui à qui elle avait offert son cœur, lui avait ce jour même tourné le dos. Il était pourtant intelligent, affectif, et solide. Un mystère tournait, vautour vorace, autour de sa trahison. Valentine ne comprenait pas de quels stratagèmes avait pu user son ennemie. Il était bon, et ne se souciait guère de la vantardise ou de la méchanceté nécessaire a la bonne réputation masculine, et qui résistait aux pièges de la société moderne. C’était un genre qui se perdait…un genre qui se perdait…
Revenir en haut Aller en bas
Belgarel
celui qui flooda plus vite que son ombre
Belgarel

Nombre de messages : 4554
Age : 27
Localisation : En avion, probablement
Date d'inscription : 11/08/2005

Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! EmptyMer 4 Jan à 17:20

Sad singulierement decu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une histoire puissante ! Empty
MessageSujet: Re: Une histoire puissante !   Une histoire puissante ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire puissante !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» histoire sous le vent
» HISTOIRE D'UN ECHEVERIA......
» histoire de gamins
» Histoire de Newfie
» Istanbul - Ville d'histoire et de gastronomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le ptit forum des gens sympas :: discution en tous genre-
Sauter vers: